Make MSN Arabia your Home page

A J- 5 de Aïd el Adha :Le prix du mouton offusque les citoyens

  • 19
A J- 5 de Aïd el Adha :Le prix du mouton offusque les citoyens

Article Par Aufaitmaroc.

Vendeurs et acheteurs sont du même avis: cette année, le prix du mouton de l'Aïd est très élevé, trop élevé pour le citoyen marocain, déjà ébranlé par la succession d'évènements dont le mois de Ramadan, la rentrée scolaire, sans oublier les vacances d'été. Les citoyens pointent du doigt les intermédiaires et éleveurs, alors que ces derniers affirment que la hausse des prix est due à l'augmentation du coût moyen pour élever le bétail.

 

 

À six jours de la fête du sacrifice, quelques Casablancais se sont déjà rendus ce dimanche au souk d'El Oulfa, non pas pour acheter, mais plutôt pour faire l’état des lieux. Les prix du mouton sont inabordables, et ne montrent aucun signe de baisse, et ce, malgré l’approche de la grande fête, se plaignent les clients, qui évoquent la rigidité des “kessab” et l'avidité des intermédiaires qui contribuent à enflammer les prix.

“Ces prix dépassent largement mes moyens. Lorsque j’ai demandé le prix d’un petit mouton, on m’a demandé 2.800 dirhams, et je ne crois pas que ces prix là auront une tendance à baisser.”

UNE CLIENTE RENCONTRÉE AU SOUK D'EL OULFA.

Les moutons restent chers par rapport à l’année dernière, nous confirme un autre client. Selon ses propos, il faut avoir une bonne somme d’argent avant de débarquer au souk. Il conseille également de s'assurer que “vous vous adressez à un éleveur et non pas à un intermédiaire”, ou comme on l'appelle en darija “Chennaq”. S'affichant jadis avec un à cinq ovins, ces derniers ont changé de stratégie et “commencent à miser carrément sur une dizaine ou une quinzaine de moutons, afin de ressembler à de vrais éleveurs”, nous affirme ce client.

L'aliment de bétail, un facteur qui pèse lourd

De leur côté, les éleveurs ne contestent pas la cherté des prix des ovins cette année. Pour eux, les prix sont dispendieux à cause de l’augmentation du prix des aliments pour le bétail. Un éleveur nous a précisé que le prix du foin, par exemple, a doublé cette année, et que l'augmentation a atteint 2,5 dirhams par kilogramme, par rapport à l'année précédente.

“Les gens sont découragés par les prix du marché. Depuis vendredi, on a essayé de diminuer les prix des ovins, puisque l'offre dépasse largement la demande. Les clients nous abordent puis s’éclipsent dès qu'on leur donne le prix.”

UN ÉLEVEUR RENCONTRÉ DANS UN HANGAR AU QUARTIER BOURGOGNE.

Une information déjà confirmée par le ministère de l'Agriculture et de la pêche maritime, qui avait déclaré que l'offre en ovins et caprins destinés à l'abattage de l'Aïd est estimée, cette année, à environ 7,5 millions de têtes, alors que la demande elle, se situe à 5,2 millions de têtes.

En attendant le système de suivi rapproché des prix et de l'approvisionnement des différents marchés, promis par le ministère de tutelle, les citoyens espèrent qu'à la veille de la fête, les prix auront suffisamment baissé pour qu'ils puissent enfin égorger leur mouton, sans être eux-même... égorgés par les dettes.

Le coût du mouton

Un éleveur qui prépare des moutons pour l'Aïd va en général acheter des agneaux de 6 à 7 mois qui pèsent 30 à 35 kg, au prix de 700 à 900 DH, soit un prix moyen du kg de 24 DH. Pendant 3 mois au moins, cet agneau sera nourri et soigné au prix moyen de 8 à 10 DH par jour. Ces coûts tiennent compte d'une augmentation de 17% des aliments de bétail.
En 3 mois, l'agneau va donc coûter 250 à 300 DH par mois, soit 750 à 900 dirhams, et va produire 200 grammes de viande supplémentaire par jour qui aboutissent à un poids additionnel de 15 à 18 kg. Le coût final, au départ de son lieu d'élevage, d'un mouton de 9 à 12 mois se situera entre 1.450 et 1.800 DH, pour un poids compris entre 45 et 53 kg.
Le coût moyen du kilogramme est donc de 32,5 DH au départ de son lieu d'engraissement. Il faut y ajouter les dépenses de transport, de gardiennage et de stockage sur le lieu de vente.
Le prix constaté aujourd'hui sur les souks du Maroc est de 40 DH le kg pour des moutons non racés, et de l'ordre de 45 DH, pour des moutons sélectionnés comme le Sardi.

  • 19

Ajouter un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués *
*

*

Tous les commentaires postés ne reflètent pas l'opinion ou la vision de MSN Arabia.
Les utilisateurs sont responsables de leurs propres commentaires qui décrivent leur opinion personelle.

User Comments

19 comment

Marden 9:17 AM

Infromaiton is power and now I'm a !@#$ing dictator.

Commentaire Abusif(0)
maylis 11:14 PM

j'ajouterais peut et je m'offrirai une voiture!et oui ou va le monde?à sa fin sans doute.

Commentaire Abusif(0)
assia 11:26 AM

comme Med pourquoi a t on supprimé mon commentaire? ce n 'est ps normal!

Commentaire Abusif(0)
OTMANE-TANI 7:36 PM

J'avoue ne pas comprendre pourquoi le mouton et aussi cher cette année et bien je vous le dire en toute sinceritée exemple en algerie le monton se vend à 45 000 DA jusqu'a 90 000 DA alors l'éleveur le vend à 20 000 DA et les revendeurs vereux le revendres trois fois sont prix reel donc le citoyen algerien moyen ne peu acquerir se monton en raison de la chereté (que Dieu soit avec les pauvres)

Commentaire Abusif(0)
med 3:12 PM

Pourquoi on a supprimer mon commentaire???? Quelle ...!!!

Commentaire Abusif(0)
aziz 10:34 AM

هلكونا الشناقة، الرجاء في الله

Commentaire Abusif(0)
slimane 7:59 AM

رغم غلاء الأضحية إلا أن الناس يتهافتون على شرائها تقربا إلى الله العلي القدير و كلهم يدعوا الله أن يتقبل منهم أمة محمد أمة خير و رشاد و الله المستعان تقبل الله عيدكم و أدامه عليكم بالصحة و الهناء كل عام و أنتم بخير

Commentaire Abusif(0)
morocco mall 3:20 AM

ever expensive.

Commentaire Abusif(0)
3:19 AM

ever expensive .

Commentaire Abusif(1)
msnads.com 2:42 AM

msnads.com xxx

Commentaire Abusif(2)