Make MSN Arabia your Home page

Mariage des mineurs au Maroc: Entre amendement et abrogation des textes de loi

  • 12
Mariage des mineurs au Maroc: Entre amendement et abrogation des textes de loi

Article par Aufaitmaroc

Le mariage des mineurs continue de représenter une des questions juridiques et politiques les plus délicates au Maroc. Même si le nouveau Code de la famille ne l'autorise que sous certaines conditions, ce phénomène ne cesse d'interpeller. La semaine dernière, le Parti de la Justice et du Développement (PJD) a appelé à la Chambre des représentants, à un amendement des articles 20 et 21 de la Mouadawana, relatifs à la question.

L’entrée en vigueur du nouveau Code de la famille, en 2004, n’a pas impulsé la révolution sociale escomptée.

Ainsi, malgré le fait que l'âge minimum pour le mariage soit fixé à 18 ans et que les exceptions soient soumises à l'autorisation du juge de la famille, le phénomène du mariage des mineurs est toujours une réalité au Maroc. Il continue de prendre de l’ampleur, et d'engendrer des dégâts sociaux irrémédiables.

Ainsi, entre abrogation et amendement des articles 20 et 21 du Code de la famille relatifs au mariage des mineurs, la polémique est toujours d’actualité.

La semaine dernière, les députés du Parti de la Justice et du Développement (PJD) ont proposé, à la Chambre des représentants, un nouveau projet de loi pour l’amendement des deux articles en question. Et ce, afin de “limiter les cas de figures où le juge de la famille peut livrer son autorisation de mariage d’un mineur”.

Ainsi, les PJDistes proposent que l’âge de 16 ans et plus devienne impératif pour qu'un tribunal accepte d’étudier le cas, et que les demandes concernant les mineurs ayant moins de 16 ans soient écartées d’office.

Il s’agira également de donner un droit de veto au concerné, à savoir le mineur lui-même, qui doit annoncer son acceptation de manière claire et nette après la décision du juge et devant ce dernier, tout comme son refus peut annuler l’autorisation du tribunal.

“Les dispositions de cet article ne seront applicables que si le mineur est âgé de plus de 16 ans et qu’il a livré son acceptation franche, libre sans aucune influence parentale.”

PROPOSITION DU PJD POUR L'AMENDEMENT DE L’ARTICLE 20 DU CODE DE LA FAMILLE.

Contactée par nos soins, Khadija Rouissi, du Parti Authenticité et Modernité (PAM), nous a affirmé que son parti n’avait pas encore reçu ce nouveau projet de loi, et que, par conséquent, elle ne pouvait intervenir à son propos. Elle a cependant souligné que le PAM et l’USFP (Union Socialiste des Forces Populaires) militaient ensemble, depuis le suicide d’Amina Filali, pour l’annulation des deux articles. Amina Filali s'était suicidée en début 2011, après une décision de justice sur accord de ses parents de la marier à son violeur.

Et Rouissi d’ajouter que son parti est catégoriquement contre le mariage avant l’âge de 18 ans, comme le stipule le Code de la famille, considérant que cet acte est une exploitation des droits de l’enfant, dont la vraie place est l’école.

Les associations catégoriques

Le gouvernement a beau amender et modifier les textes de loi relatifs au mariage des mineurs, la société civile demeure unanime et rejette catégoriquement cette pratique.

“À l’échelle universelle, un enfant est toute personne âgée entre 0 et 18 ans. Tout mariage avant cet âge est considéré comme une violation de l’enfance.”

KHADIJA ABNAOU, DE L’ASSOCIATION MAROCAINE DES DROITS HUMAINS, JOINTE PAR NOS SOINS.

Cette militante des droits humains appelle à une interdiction absolue de cette pratique. Insistant sur le fait qu’un enfant doit jouir de ses droits fondamentaux, aller à l’école et jouer, tout comme ses semblables.

Abnaou a également mis l’accent sur l'aspect biologique de la question. “La maturité incomplète de l’enfant et son manque d’expérience, avant l’âge de 18 ans, sont deux facteurs cruciaux que l'on doit prendre en considération pour interdire le mariage des mineurs”, explique-t-elle.

Même son de cloche chez une militante de la Fondation YTTO, qui prône pour une abolition du mariage des mineurs. “Peu importe l'âge, tant que c'est pour un moins de 18 ans, le mariage ne doit pas être scellé”, précise-t-elle.

Quelle valeur a la proposition du PJD ?

En réaction au nouveau projet de loi proposé par le PJD, cette militante s’est montrée sceptique. “Comment un mineur peut-il décider de son avenir et accepter, ou pas, de se marier?”, s’est-elle exclamée. Avant d’ajouter qu’un enfant, avant l’âge de 18 ans, n’a ni la qualification, ni l’expérience requises pour donner son accord sur un sujet aussi sérieux.

Dans son intervention, la militante est allée plus loin que l'abolition des textes de loi. Elle a appelé à ce que des sanctions soient mises en place à l’encontre de tout parent acceptant de marier son enfant, au lieu de le laisser jouir de son enfance.

Les filles mineures, principales victimes
Le mariage des mineur(e)s a connu une nette augmentation durant ces dernières années. Ainsi, le nombre des cas de mariage des filles mineures est passé de 29.847 en 2008 à 33.253 cas en 2009 pour atteindre 41.098 cas en 2010, selon des chiffres révélés par le ministère de la Justice.
Si la “Moudawana” autorise le mariage des mineurs dans des cas exceptionnels, ces dernières années, plus de 90% des demandes de mariages précoces ont été acceptés et 8% seulement rejetées.

Pour le moment, il existe donc un réel problème dans l’application et l'interprétation du texte. La non-limitation d’un âge minimum de mariage des mineurs dans les cas exceptionnels, ainsi que les contraintes sociales et économiques, notamment la pauvreté, sont autant de facteurs qui influent sur la décision des juges.

  • 12

Ajouter un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués *
*

*

Tous les commentaires postés ne reflètent pas l'opinion ou la vision de MSN Arabia.
Les utilisateurs sont responsables de leurs propres commentaires qui décrivent leur opinion personelle.

User Comments

12 comment

safouane 12:28 PM

3aila maysoura o mrafhine mamsow9inch iji chi makbout igol lihom brit natzawaj bi sanyora o zaidon homa rayjriw 3lih hit baha o mha taytsanaw banthom tjib lihom hadak li 3azlato hiya bdaw9ha o hit msahba m3ah man chhal hadi o tadakhlo 3andha al villa dyalhom mara mara mani tatkon mamaha ma3roda hiya o babaha 3and chi sahab rajalha 3la chi 3cha 3amal o mamaha dharha 3aryan o babaha dayer sigar fi famo bhal arada3a o dik law9ita dariya lamrafha tadakhal shaybha o tayla3bo arajal o lamra hta idiro kricha

Commentaire Abusif(0)
bibifricotin 3:44 PM

c'est plus une affaire de coutumes que de religion . Marier une fille ,plutot un enfant de 10 ANS , est inconcevable , l'ISLAM n'as rien a voir .

Commentaire Abusif(0)
BINTO125 9:48 AM

لو كل كلب عوى ألقمته حجـراً ** لأصبح الصخر مثقالاً بـدينـار OU YEFHAM YEFHAM VOUS ETES TOSU DES OULAMA DU MONDE OCCUDENTALE ET DEMOCRATIQUE EH BIEN LE MARRIAGE HOMOSEXULLE HALALE MAIS UNE FILLE QUI SE MARIE A 16 ANS C EST HARAME PAUVRES MALADES

Commentaire Abusif(3)
DSK 9:36 AM

certains pédophiles s'appuient sur les verses coranique qui les sont favorable pour soutenir leurs actes.une foi le mariage consommer ces mêmes personnes qui en réalité on pour put de pourrir l'avenir des jeune mineurs naïve, refuse de lire les passages coranique qui demandent de ne pas violente sont prochain comme le font tous ces bruts inéduqué dans leurs foyer car en réalité ce type de mariage à nos jours est exclusivement pratique et accepte que par certaines famille,pauvre ou inéduqué si non montre nous une famille aisée éduqué au Maroc capable de donner leurs fille mineur en mariage! arrêtez d'interprété le sain coran que pour vos plaisirs sexuel

Commentaire Abusif(0)
driss 9:21 AM

Il n'y a vraiment pas de quoi être fier à faire partie de ces sociétés qui se disent musulmanes alors qu'elles sont plutôt pleines de schyzos. La violence est quotidienne chez ces ignards qui s'auto proclament musulmans; la violence est dans la rue, l'administration....IL FAUT BOYCOTTER CES PAYS DE VOYOUS MALINS.

Commentaire Abusif(2)
lamine 7:15 AM

En vérité le droit musulman consacre le mariage à une jeune fille à l'âge de 16 ans révolus selon que sa constitution physique le permet . IL est évident que l'autorité parentale joue un grand rôle sur le plan juridique et moral et la décision de la mineure , si on peut considérer cet âge indiqué comme valable. Cette source de droit si elle persiste dans la mentalité des musulmans c'est par rapport au concept qui laisse entendre que la femme du prophète Aicha a été confiée au prophète à un âge inférieur alors qu'il en fit son épouse qu'à l'age de 16 ans et nul ne peut contredire cette vérité qui a été déformée au cours des âges par les tarés que nous avons eu et qui subsistent encore.

Commentaire Abusif(0)
tomorrow s 12:03 AM

les premieres regles chrz la fille sont le debut de la puberte et la puberte est un processus qui dure un certain temps ,le temps que les organes genitaux complettent leur developpement et fassent de la pubere une FEMME au vrai sens du terme D'ailleurs les enfants engendres par cfs fillettes sont souvent des morts -nes ou des handicapes car incomplets .UN cas que je connais a perdu les naissances des 3 premieres annees :c'etait une fillette qu'on avait mariee à l'age de 12ans et qui a eu son premier mort-né a l'age de 14 ans .Alors les obscurantistes apprenez à bien interpreter le coran qui ne vous veut aucun mal mais que du bien ...sourate...

Commentaire Abusif(0)
tomorrow s 12:02 AM

les premieres regles chrz la fille sont le debut de la puberte et la puberte est un processus qui dure un certain temps ,le temps que les organes genitaux complettent leur developpement et fassent de la pubere une FEMME au vrai sens du terme D'ailleurs les enfants engendres par cfs fillettes sont souvent des morts -nes ou des hadicapes car incomplets .UN cas que je connais a perdu les naissances des 3 premieres annees :c'etait une fillette qu'on avait mariee à l'age de 12ans et qui a eu son premier mort-né a l'age de 14 ans .Alors les obscurantistes apprenez à bien interpreter le coran qui ne vous veut aucun mal mais que du bien ...sourate...

Commentaire Abusif(0)
soraski 10:34 PM

alors si ALI BELARBI, si vous avez une fille de 10 et qu elle a eu ses règles (parce que on peu les avoir à 10 ans), vous la marier ? ce n est plus un mariage mais de la pédophilie.

Commentaire Abusif(1)
nad 7:21 PM

je vois de plus en plus d'article chiant ils essaient de nous rendre anormal qu'une mineure se marie avec un homme, et qu'une femme se marie avec une femme ou un homme avec un homme c tout a fait normal d'ici 10 ans on va voir de femmes se marient avec des chevaux.... suivez ce qu'il dit le vrai islam ni plus ni moins

Commentaire Abusif(0)

climat